La Chèvre Laitière

Les 5 principales races de chèvres laitières sont la Alpine, La Mancha, la Nubienne, la Saanen et la Toggenbourg.

Lorsqu'un éleveur achète ses chevrettes , il doit les prendre en conséquence de leur caractères laitiers. Celui-ci est une combinaison de caractères génétique bien distinct à la production laitière . Le caractère laitier donne le potentiel de production d'une chèvre par rapport à la production laitière et au rationnement d'aliments qu'elle mange pour produire son lait . Au début de la lactation , on observe généralement , une perte de poids à cause du haut niveau de production .

Les caractéristiques d'une bonne chèvre laitière sont :

  • Sont entrain et sa curiosité

  • Ses formes anguleuses et des pattes hautes et droites

  • Son absence de gras au niveau de la poitrine et de l'encolure

  • Des pâturons court , sans tare, en angle avec les sabots et les pattes

  • Un dos rectiligne et un tronc développé

  • Un pie  de bonne grosseur et bien en place qui donne beaucoup de lait

  • 2 trayons de même grosseurs , placé également sur le pis 

  • Un cou long et fort lié harmonieusement aux épaules et à la poitrine

  • Un poil doux, fin, lustré, plus ou moins long, peau souple et mobile

 

D'autres éléments doivent être pris en considération tels que l'origine des parents et les performances de production enregistrées .

 

Lactation:

Une bonne chèvre laitière de 50 kg  peut donner jusqu'à 5 kg de lait par jour , soit l'équivalent d'environ 1/10 de son poids vif . Il y a plusieurs facteurs que le producteurs doit prendre en considération s'il veut tirer le meilleur de ses chèvres .

  1. Les facteurs physiologiques
  2. L'alimentation
  3. Le rang de lactation
  4. La période de lactation
  5. L'état sanitaire du troupeau
  6. La traite

 

1. Les facteurs physiologiques:

Le cycle de la chèvre est lié au photopériodisme , c'est-à-dire doser l'éclairage pour faire croire aux chèvres que les jours sont plus longs ou plus court selon les besoins de l'éleveur . Le photopériodisme est utilisé parce que les chèvres sont des animaux saisonniers qui se reproduise durant une saison donné, soit l'automne .  Les lactations d'hiver sont donc meilleurs que celles du printemps .

 

2. L'alimentation:

La quantité de lait donnée par la chèvre dépend son alimentation , selon ses apports nutritionnel.

 

3.Le rang de lactation :

La chèvre commencera à être vraiment productive lors de sa 3ième et 4ième lactation. C'est à se moment qu'elle donnera son rendement de lait maximal.

 

4.Période de lactation:

La production et la qualité du lait de la chèvre dépende de la période de l'année. Au début ,la courbe de lait monte jusqu'à  son maximum puis descend progressivement. Elle doit donc maintenir une bonne persistance afin d'être considéré comme une bonne chèvre laitière.

 

5.Les facteurs héréditaires :

L'héritabilité de la production de lait est dû au même ordre que celle de la composition du lait . Les producteurs doivent donc s'assurer que les parents des chevrettes qu'il achètent soit performants afin de rechercher les mêmes critères .

 

6.L'état sanitaire :

Le troupeau doit être en bonne santé sanitaire afin de permettre de développer leur potentiel maximal.

 

7.La traite:

La qualité de la traite joue un grand rôle dans la santé du troupeau laitier. Des maladies comme la mammite peuvent se développer si jamais le  producteur n'effectue pas son travail correctement . Le rendement de son troupeau se verra donc diminuer .

 

Durée de lactation :

Le producteurs vise en général une lactation de 300 jours . Elle ne doit pas avoir moins de 260 jours. Soixante jours avant la mise bas , la chèvre est tarie afin de permettre à ses glandes mammaires de se régénérer .

 

 

 

 

 

 Menu